En 1411, l'abbé Nicolas Joly, natif de Gruyères et curé de Vilarvolard, légua sa maison et une partie de sa fortune pour la construction d'un hôpital. Imité dans son geste par de nombreux bienfaiteurs, c'est entre 1431 et 1455 que l'actuel bâtiment fut construit. Le foyer a subi de nombreuses restaurations au fil des ans. La plus importante semble avoir eu lieu de 1763 à 1787.

Le nom de "Foyer St-Germain" est récent. Il date des années 1950 à 1951. Il a été conduit de 1872 à 1993 par les religieuses de la Charité de la Ste-Croix d'Ingenbohl auxquelles l'ancien hôpital de Gruyères doit beaucoup de gratitude et de reconnaissance.

En 1994, les sœurs de la Ste-Croix d'Ingenbohl ont fait valoir leur droit, plus que légitime, à la retraite. Dès lors, le conseil communal a réorganisé les structures du foyer et confié la direction de l'établissement à des laïcs.